Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 décembre 2021 2 14 /12 /décembre /2021 20:45

 

 pour la confirmation des jeunes de la paroisse Saint-Joseph de Villeneuve

 à l’Église Sainte-Catherine  à Villeneuve sur Lot, le dimanche 5 décembre 2021

Ba 5, 1-9 ; Ps 125 ; Ph 1, 4-6.8-11 ; Lc 3, 1-6

 

 

           Chers amis, frères et sœurs, chers confirmands,

 

         « Et tout être vivant verra le salut de Dieu. » C’est la bonne nouvelle de ce dimanche. Jésus vient nous sauver !

On a bien besoin d’entendre cette nouvelle rassurante en ce moment, alors que les médias nous parlent sur tous les tons d’effondrement, de chaos et même de fin du monde.

 

On pense parfois que le temps de l’Avent est un temps austère et peu joyeux. Ce n’est pas juste ! Les textes de la liturgie sont plutôt nettement empreints de joie, comme l’est une heureuse attente. Le livre du prophète Baruch est tout d’abord une invitation à se réjouir : « Jérusalem, quitte ta robe de tristesse (...) car Dieu conduira Israël dans la joie, à la lumière de sa gloire, avec sa miséricorde et sa justice » (Ba 5, 1.9). Le psaume 125 nous plonge dans un rêve de bonheur en plénitude : « Alors notre bouche était pleine de rires, nous poussions des cris de joie » Quant à saint Paul il s’adresse aux Philippiens en leur confiant : « Frères, à tout moment, chaque fois que je prie pour vous tous, c’est avec joie que je le fais. »

 

En ce dimanche, proclamer que « tout être vivant verra le salut de Dieu » c’est redire le motif de cette joie : Dieu vient sauver son peuple. Jésus est le sauveur que nous attendons avec une joie renouvelée. Mais il vient nous sauver de quoi, exactement, concrètement ? Il vient nous sauver de la fatalité et de l’enténèbrement.

 

On n’a pas le choix !

 

On entend souvent cette phrase dans la vie quotidienne : « Je n’ai pas le choix ! » Elle résonne comme une fatalité. C’est ce que l’on dit lorsque l’on évoque des événements imprévisibles, une épreuve, une mauvaise météo. « On n’a pas le choix » signifie aussi : on n’est pas responsable de ce qui nous arrive, on n’est pas libre. Dans la vie quotidienne, on a en fait souvent le choix de faire ou ne pas faire, de parler ou de se taire, de trancher ou de se retrancher, d’agir ou de rester en retrait.

 

Suivre le Christ, vivre selon l’Évangile, est-ce une entrave à la liberté ? On n’a pas le choix ? Non ! C’est tout le contraire ! Croire en Jésus, c’est se lier à lui dans l’intimité de la prière. Mais plus notre attachement au Christ sera grand et plus grandiront notre liberté, notre enthousiasme, notre élan, notre joie de vivre.

 

Les premiers apôtres : André, Pierre, Jacques et Jean, ont répondu à l’appel de Jésus avec promptitude. L’Évangile de Matthieu comme celui de Marc répète le petit mot « aussitôt » pour montrer combien les apôtres sont libres de leur choix. Suivre Jésus a supposé pour eux cependant quelques renoncements. Ils ont dû renoncer à leur métier de pêcheurs mais aussi à des liens affectifs et familiaux.

 

Ainsi en est-il pour chacun de nous. À quelles activités devons-nous renoncer pour mieux vivre selon l’Évangile. Il ne s’agit pas de choisir entre l’amour du Christ et l’amour des autres. Mais croire en Jésus qu’est-ce que ça change dans ma manière de vivre les relations ?

 

Jésus, dans l’Évangile, avertit ses apôtres de la difficulté de faire des choix : « Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix et qu’il me suive (Mt 16, 24). L’une de vous, dans lettre pour demander la Confirmation, déclare : « Dieu attend de moi que j’aide, que j’écoute les autres, que je les comprenne, que je m’engage dans la paroisse. Enfin, je pense que c’est ça ! » Une fille ajoute : « La foi me rend plus forte. Je sais que Jésus est toujours là, qu’il me guide et m’aide dans mes choix. »

 

Le temps de l’Avent est un temps où l’on fait des choix pour le Seigneur. Si l’on veut l’accueillir à Noël, il faut lui réserver une place plus grande dans notre cœur. Dieu nous sauve de l’indécision, des liens qui nous empêchent de vivre dans la joie.

 

Sauver de l’enténèbrement

 

Jean Baptiste est un prophète qui reprend la parole d’Isaïe : « Tout être vivant verra le salut de Dieu. » Dans le désert, il vit de manière austère, mais son message est une parole de lumière. Il est tout entier centré sur le Christ, il vit dans sa lumière, il ne vit que de cette lumière.Vous avez vu sans doute ces images du volcan de la Palma en éruption dans l’archipel des Canaries. La nuit tire ses feux d’artifices, le paysage est ravagé par le feu, menaçant les habitants.

 

Ce déluge de feu au milieu des ténèbres ressemble au message de conversion et de pénitence de Jean Baptiste. Ce message est de rappeler qu’une lumière se lèvera un jour pour ceux qui sont assis dans les ténèbres et l’ombre de la mort. Ce message s’adresse à nous qui vivons dans un monde captif de la mort et du péché, impuissant à se libérer, sans espoir. Nous avons à sortir de manière urgente de l’enténèbrement.

 

Qu’il est agréable de s’abandonner dans les mains du Christ en disant : « Me voici, Seigneur, tel que je suis ! » Quelle paix pour le cœur de le sentir présent au creux de toute la vie L’une de vous exprime cet abandon en Dieu en parlant des étapes de sa vie de foi : « Je suis fière de dire à mon entourage que j’ai fait mon baptême, ma première communion et ma profession de foi, même si parfois c’est difficile de croire. » En ce jour de votre Confirmation, l’Esprit Saint vient au secours de votre fragilité pour vous aider à sortir de l’enténèbrement de ce monde.

 

L’Esprit donne la force de témoigner

 

À ce propos, Jésus dit à ses disciples : « Ce que je vous dis dans les ténèbres, dites-le en pleine lumière ; ce que vous entendez au creux de l’oreille, proclamez-le sur les toits » (Mt 10, 27).

 

La Confirmation est un sacrement qui donne la force, l’audace, le courage de témoigner de cette bonne nouvelle : le Christ vient nous sauver des ténèbres du mal et du péché. C’est un engagement avec le Christ à combattre les forces des ténèbres pour que rayonne la lumière du Christ. L’un de vous dit : « La foi en Dieu ainsi que l’Église m’apportent du bonheur, de l’attention, de la réflexion sur soi et du courage pour surmonter les épreuves difficiles car Dieu est toujours avec nous, chacun de nous. »

 

« Tout être vivant verra le salut de Dieu » Par votre baptême et votre confirmation soyez des vivants de la vie du Christ !

 

Amen !

 

Mgr Hubert HERBRETEAU

Église Sainte-Catherine à Villeneuve sur Lot, le dimanche 5 décembre 2021

 

Partager cet article
Repost0

commentaires