Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 juin 2022 2 07 /06 /juin /2022 06:32
Déclaration du Conseil permanent de la Conférence des évêques de France en vue des élections législatives 2022

 

        L’importance du taux d’abstention devrait faire réfléchir aussi bien les élus que les électeurs. La vie du pays nécessite la participation de tous. L’intérêt pour le bien commun et même pour le politique peut s’exprimer de manières diverses. Les jeunes, en particulier, le montrent. Néanmoins, dans le régime de démocratie représentative qui est le nôtre, il paraît plus que jamais important, étant donnés les défis qui se présentent à notre société, que les catholiques et l’ensemble des citoyens s’y engagent dès les prochaines élections législatives.

La campagne qui s’ouvre en vue des élections de juin 2022 doit permettre de prendre connaissance et de débattre des programmes politiques que vont porter les candidats qui sollicitent les électeurs.

       Le Conseil permanent rappelle qu’il publié a en janvier, une déclaration à l’occasion de l’année électorale 2022. Cette interpellation s’adresse au Président élu mais aussi aux candidats et électeurs des prochaines élections législatives. Fondée sur la Doctrine sociale de l’Église, elle souligne l’urgence de « renouveler le choix de vivre ensemble dans le respect et la paix » et de rassembler autour du « bien commun » dans les domaines fondamentaux du service de tout être humain du commencement à la fin de sa vie, de l’écologie, de la justice et de la paix. Elle met en lumière des points d’attention que les catholiques veulent porter pour le bien de notre société, avec d’autres, dans la discussion serrée qu’appelle le débat démocratique. De nombreux mouvements chrétiens ont repris ces différents thèmes et détaillé des souhaits et des propositions pour la prochaine législature. Les catholiques ont à cœur de participer en ce sens à la vie sociale de notre pays, en cherchant à être fidèles à ce que l’Evangile leur donne comme priorité : le souci des plus fragiles, des plus pauvres, des plus petits. De profonds changements de nos modes de consommation, de production et de vie s’imposent qui doivent pouvoir être portés par tous avec lucidité et espoir.

      Conscients des difficultés que notre pays traverse et des défis à relever, les évêques invitent au débat, à la mobilisation en vue des législatives et à la confiance : notre pays peut avancer vers l’avenir, car «lEspérance ne déçoit pas ».

 

 
Partager cet article
Repost0

commentaires