Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 mars 2016 7 13 /03 /mars /2016 20:42

...jusqu'où sommes nous prêts à aller ?

FLORE
Un film de JEAN-ALBERT LIÈVRE
Une ode à la vie. Contre les recommandations de tous, un fils sort sa
mère atteinte d’Alzheimer de sa maison médicalisée pour la ramener
chez elle. Au contact de la nature, elle revient à la vie

      Dans ce film, nous sommes émus par la fratrie démunie devant la dépendance chaque jour croissante de leur maman. Cela nous renvoie à nos propres situations familiales et permet de nous interpeler : Comment vivons-nous la dégradation de nos proches ?

Quelle place sommes-nous prêts à accorder à nos aînés dépendants ?

Voulons-nous/pouvons-nous devenir les parents de nos parents ?
LE TEMPS D’UNE SOIRÉE, INTERROGEONS-NOUS

 

 

Mardi 15 mars à 19h 30

 

Cap Cinéma, place du Pin

 

9 rue de la Prune

 

47000 Agen

 

   "Flore impose à tous une réflexion politique urgente : quelle sollicitude témoigne-t-on aujourd’hui à ces femmes et ces hommes plus vulnérables que d’autres car entravés dans leur autonomie ? Doit-on renoncer, par négligence, faute d’y accorder l’attention nécessaire et des financements ajustés aux besoins, aux valeurs d’humanité et de justice qui fondent l’idée de démocratie ?

    Une concertation s’impose aujourd’hui afin d’inventer ensemble une société qui reconnaisse enfin sa juste place à la personne affectée par la maladie d’Alzheimer comme à ses proches. Flore apporte au débat un témoignage indispensable."

Emmanuel Hirsh (Professeur d’éthique médicale, Université Paris Sud)

"Flore" film de Jean-Albert Lièvre à Agen le mardi 15 mars 2016

Repost 0
Published by Paroisse Saint Joseph de Villeneuve - dans actualité - débat
commenter cet article
5 mars 2016 6 05 /03 /mars /2016 18:48
4 soeurs de la Charité assassinées au Yémen, ce matin.

Communiqué AED : quatre Sœurs de la Charité assassinées au Yémen

 

     Nous apprenons à l’instant le meurtre de quatre Sœurs Missionnaires de la Charité, (Sœurs de Mère Teresa) à Aden, au Yémen. Elles ont été attaquées ce matin vendredi 4 mars par un groupe d’hommes armés qui s’est infiltré dans la maison où les religieuses s’occupaient de personnes âgées et handicapées.

     « Ces religieuses étaient au service des plus pauvres et avaient accepté de rester pour eux dans l’enfer qu’est devenu le Yémen aujourd’hui explique Marc Fromager, directeur de l’AED. Elles ont été victimes d’un absurde assassinat de sang-froid, qui semble encore plus violent que les bombardements quotidiens qui auraient pu les tuer à n’importe quel instant. Clairement, on cherche à faire disparaître toute présence chrétienne dans ce pays ».

Lire la suite du communiqué: https://www.aed-france.org/communique-aed-quatre-missionna…/

Repost 0
Published by Paroisse Saint Joseph de Villeneuve - dans actualité - débat
commenter cet article
23 février 2016 2 23 /02 /février /2016 21:06

Suivez ce lien, si vous ne visualisez pas correctement ce message.

 
AED France Carême 2016 aux côtés des chrétiens qui souffrent Faire un don

"Nous chrétiens en Syrie nous avons, aujourd'hui plus que jamais, besoin de nos frères en Occident. Nous avons besoin de leurs prières et de leur soutien. Nous avons besoin de leur appuie ferme et décidé auprès de leurs gouvernants. Il faut qu'ils considèrent notre terrible souffrance et qu'ils changent d'attitude à notre égard." Mgr Jeanbart, archevêque d'Alep, 16 février 2016

 

 

Chers amis,

 

Je vous invite à découvrir aujourd'hui pour la Syrie le témoignage de Mgr Jeanbart, archevêque d'Alep :


Extraits du témoignage de Mgr Jeanbart : "Quel que puisse être le nombre exact de ces innocents sacrifiés parce que chrétiens, le fait est que cette vaillante communauté ecclésiale qui a payé un prix incalculable pour rester fidèle au Maître, mérite l'attention et la sollicitude des croyants, non seulement en France ou en Europe, mais partout où il y a des chrétiens dans le monde. Aujourd'hui il faut penser aux descendants de ces premiers chrétiens en danger de disparition.

 

Nous faisons appel à vous, chers frères, et nous appelons tous nos frères chrétiens répandus dans le monde à se joindre à nous, afin qu'ensemble nous puissions être les instruments de la Miséricorde Divine et une manifestation de sa Bonté en Syrie."

 

 

Je vous invite donc à prier cette semaine pour nos frères en Syrie, mais aussi à soutenir les projets demandés par Mgr Jeanbart en Syrie, qui permettent notamment aux familles qui ont tout perdu avec la guerre, de pouvoir se chauffer pendant l'hiver syrien rigoureux.

 

Merci infiniment et bonne semaine,

 

Marc Fromager,

Directeur de l'AED

signature


 

 

 

 

 

PS : pour soutenir les projets portés Mgr Jeanbart, faites un don. Il y a quelques jours, il nous écrivait cette lettre à propos d'un enfant de 13 ans.

Votre don fait vraiment la différence, découvrez ainsi le remerciement vidéo de Soeur Annie (1'03), d'Alep, que vous avez aidée en décembre

 

Faire un don

Repost 0
Published by Paroisse Saint Joseph de Villeneuve - dans actualité - débat
commenter cet article
20 février 2016 6 20 /02 /février /2016 20:51

                      Déclaration des évêques de l’ouest.

 

   Les évêques de la Province ecclésiastique de Rennes, réunis le 9 février 2016 à Créhen pour réfléchir sur la question écologique, ont voulu faire une déclaration sur la crise agricole qui frappe durement l’ouest de la France. Dans les pas du pape François, ils appellent à « une croissance par la sobriété heureuse ».

 

Il nous est impossible de vivre sans nourriture ! Les agriculteurs qui la produisent ont un métier particulièrement noble. Ils méritent la reconnaissance et la considération de toute la société.

Nous rencontrons souvent des agriculteurs. Ils cultivent le sol, travaillent avec le vivant, animal ou végétal. Nous sommes témoins de leur passion pour leur métier et de leurs réflexions pour mieux faire, mais aussi de leurs inquiétudes et de leurs souffrances, voire de leur colère. Pour certains, l’avenir semble bouché.

Avec notre foi en Dieu, Père et Créateur, nous sommes convaincus que les hommes ont la mission de faire fructifier la création de manière raisonnable et audacieuse.

Réunis pour réfléchir sur l’écologie, conscients qu’il est nécessaire de rechercher les enchaînements économiques adéquats dans la chaîne agro-alimentaire et la grande distribution, nous attirons l’attention sur les points suivants :

  1. Les agriculteurs et leur famille ont le droit de vivre de leur travail. Dans la préoccupation trop exclusive de la productivité, on oublie souvent le bien prioritaire des familles. Il est temps d’oser penser un système économique, régional, national, européen et international, qui garantisse aux agriculteurs la possibilité de produire et de vendre leurs productions selon un juste prix. Travailler dans l’inquiétude en attendant l’octroi de subventions n’est pas satisfaisant.
  2. Les agriculteurs ont le droit de choisir le modèle d’agriculture qu’ils souhaitent, pourvu qu’elle soit respectueuse de notre planète destinée à nourrir durablement toute l’humanité. Ils ont un savoir-faire qui mérite d’être partagé et écouté. Ils ont besoin d’être accompagnés sans que leur soit imposé un modèle unique. Le seul modèle qui vaille est celui qui favorise le vrai bonheur, les relations humaines authentiques, ainsi qu’une juste relation à la nature dont les riches potentialités sont complexes. C’est pourquoi recherche et agriculture ont vocation à œuvrer main dans la main pour une écologie pratique digne de notre planète.
  3. La qualité de la production de nos agriculteurs n’est plus à démontrer. Ils sont appelés à travailler ensemble selon les filières de production. Il est urgent de dialoguer pour favoriser ces regroupements qui permettront une meilleure vente à l’échelle européenne et au-delà. Pour cela, une harmonisation des coûts de production est nécessaire. C’est une question de justice !
  4. Les agriculteurs sont invités à retrouver les solidarités qui les unissent les uns aux autres pour éviter les isolements parfois dramatiques, et pour renforcer les mutualisations qui sont indispensables. C’est une question de survie !

Nous invitons tous les décideurs à mettre en œuvre « une croissance par la sobriété heureuse », selon le mot du pape François. Respecter la nature et respecter l’humain sont liés, insiste le Pape. C’est pourquoi l’engagement écologique passe par le respect des agriculteurs afin qu’aucun d’entre eux ne se sente plus jamais parmi « les esclaves des temps modernes » sacrifiés à l’idole de la productivité débridée alimentée par une concurrence internationale aveugle.

Fait le 9 février 2016

Mgr Pierre d’Ornellas, archevêque de Rennes, Dol et Saint-Malo
Mgr Emmanuel Delmas, évêque d’Angers
Mgr Thierry Scherrer, évêque de Laval
Mgr Yves Le Saux, évêque du Mans
Mgr Alain Castet, évêque de Luçon
Mgr Jean-Paul James, évêque de Nantes
Mgr Laurent Dognin, évêque de Quimper et Léon
Mgr Denis Moutel, évêque de Saint-Brieuc et Tréguier
Mgr Raymond Centène, évêque de Vannes

Mgr Nicolas Souchu, évêque auxiliaire de Rennes

Repost 0
Published by Paroisse Saint Joseph de Villeneuve - dans actualité - débat
commenter cet article
17 janvier 2016 7 17 /01 /janvier /2016 22:13

   

    Jusqu'au bout accompagner la vie...: vidéo à voir. Création du Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie "Vivre le temps qu'il nous reste à vivre", un film sur les soins palliatifs

 

Création du Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie

"Vivre le temps qu'il nous reste à vivre", un film sur les soins palliatifs

 

 

La fin de vie, un accompagnement à anticiper
 

 

Annie de VivieLa création du "Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie" qui regroupe le Centre national de ressources en soins palliatifs et l’Observatoire national de la fin de vie, nous donne l'occasion de rappeler à quel point il vaut mieux anticiper cette fin de vie.

Certes, tout ne peut être anticipé mais désigner sa personne de confiance et écrire ses directives anticipées ne peut qu'aider.

A peine 3% des français ont écrit leurs directives anticipées pour guider les choix quand on ne peut défendre son opinion. Ce sera une des actions clés de ce nouveau centre national.
J'ai fini par écrire et communiquer les miennes à mes proches, à mon médecin, à ma personne de confiance. Et vous ?

Je vous invite aussi à découvrir le réseau d'aides autour de la personne fragilisée, malade ... au cas où. Dans l'annuaire d'Agevillage vous allez repérer le CLIC, la Maia (pour les maladies neuro-dégénératives) qui va vous orienter dans le réseau d'aides, les services d'aides à domicile, les services de soins et les services d'hospitalisation à domicile (pour les traitements nécessitant une intervention infirmière), sans oublier les professionnels libéraux.

Avoir avec soi son dossier médical complet permet de gagner du temps, et d'aider à la prise de décision en cas d'aggravation de la situation.

Faire appel aux services de soins palliatifs, c'est faire appel à des professionnels qui mettront en oeuvre "tout ce qui reste à faire quand il n'y a plus rien à faire". Je vous invite à voir le documentaire "Vivre le temps qu'il nous reste à vivre". Il présente plusieurs services de soins palliatifs remarquables à l'approche globale et interdisciplinaire exemplaire comme à Gardanne, où le personnel, accessible, proche, sans blouse, prend le temps de l'écoute, de l'analyse de chaque situation. Les salariés prennent leurs repas avec les personnes accueillies. Chaque situation est débattue en réunion interdisciplinaire.

Il n'y a pas de fin de vie, ni de mort idéale mais elles seront plus douces si elles sont anticipées avec la personne, avec ses proches, avec tous les professionnels qui l'accompagnent.

Nous suivrons donc avec intérêt et attention, les projets et réalisations de ce nouveau Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie.

 

Annie de Vivie
mis à jour le 11/01/2016

Repost 0
Published by Paroisse Saint Joseph de Villeneuve - dans actualité - débat
commenter cet article
6 décembre 2015 7 06 /12 /décembre /2015 21:40
Je continuerai

Voici un des textes  médité, lors de la soirée de prière et de    recueillement pour les victimes de l'attentat de Paris 

 

« Je continuerai à croire, même si tout le monde perd espoir.
Je continuerai à aimer, même si les autres distillent la haine.
Je continuerai à construire, même si les autres détruisent.
Je continuerai à parler de paix, même au milieu d’une guerre.
Je continuerai à illuminer, même au milieu de l’obscurité.
Je continuerai à semer, même si les autres piétinent la récolte.
Et je continuerai à crier, même si les autres se taisent.
Et je dessinerai des sourires sur des visages en larmes.
Et j’apporterai le soulagement, quand on verra la douleur.
Et j’offrirai des motifs de joie là où il n’y a que tristesse.
J’inviterai à marcher celui qui a décidé de s’arrêter…
Et je tendrai les bras à ceux qui se sentent épuisés. »


(Abbé Pierre)  Publié le 19 novembre 2015 par Paroisse de Colomiers

Repost 0
Published by Paroisse Saint Joseph de Villeneuve - dans actualité - débat
commenter cet article
24 novembre 2015 2 24 /11 /novembre /2015 15:33

        Le texte d'Antoine Leiris ne laisse personne insensible... Il a perdu sa femme Hélène âgée de 35 ans dans les attentats au Bataclan... Si cette perte est une immense tristesse pour lui, il ne compte pas baisser les bras et a livré sur Facebook en texte poignant dans lequel il s'adresse aux terroristes avec une force incroyable. Hélène laisse derrière elle un mari triste mais courageux et un fils...de 17 mois que grandira sans sa maman mais dont le papa si fort et si déterminé saura s'occuper de lui et le faire devenir un être exceptionnel, libre et fier de son pays.

 

Le texte d'Antoine Leiris
Repost 0
Published by Paroisse Saint Joseph de Villeneuve - dans actualité - débat
commenter cet article
23 novembre 2015 1 23 /11 /novembre /2015 21:29

Le pape François dit avoir « peur des prêtres trop    rigides, ils mordent »

 

Il s’exprimait devant les participants à la conférence organisée par la Congrégation pour le Clergé à l’occasion du 50e anniversaire des décrets conciliaire Optatam Totius et Presbyterorum ordinis sur le ministère et la formation des prêtres.
20/11/15 - 17 H 22

/AFP PHOTO / ANDREAS SOLARO

/AFP PHOTO / ANDREAS SOLARO

Le pape s’adresse à la foule réunie pour l’audience générale hebdomadaire, place Saint-Pierre, Vatican, 18 novembre 2015.
Avec cet article

 

Le pape exhorte les prêtres à se détacher des biens matériels

 

« Je vais vous dire sincèrement : moi, j’ai peur des prêtres rigides! Je m’en éloigne (...) Ils mordent », a lancé le pape François dans une boutade vendredi 20 novembre.

 

Les prêtres ne doivent pas faire payer aux fidèles leur « névrose » ou leur « rigidité », a-t-il dit encore, invitant à la prudence face à la vocation sacerdotale de certains séminaristes « instables »

 

Il s’exprimait devant les participants à la conférence organisée par la Congrégation pour le Clergé à l’occasion du 50e anniversaire des décrets conciliaire Optatam Totius et Presbyterorum ordinis sur le ministère et la formation des prêtres.
Ses anecdotes ont plusieurs fois suscité l’hilarité de son auditoire.
 

« Psychiquement instable »

 

La principale « mission » d’un séminaire est de « chercher la santé spirituelle », mais aussi « physique, psychique » des candidats au sacerdoce. « Il y a souvent des jeunes qui ne sont pas conscients d’être psychiquement instables » et qui « cherchent des structures fortes qui les soutiennent ». Ces structures peuvent être pour certains « la police, l’armée », mais pour d’autres, « le clergé », a-t-il remarqué, regrettant que « beaucoup de maladies ressortent » plus tard.

« Quand un jeune est trop rigide, trop fondamentaliste, moi, je n’ai pas confiance, a-t-il insisté. Derrière, il y a quelque-chose que lui-même ne sait pas. Gardez les yeux ouverts! », a-t-il recommandé.

Les critiques à répétition du pape contre les prêtres rigides ou mondains sont appréciées de certains, mais vécues difficilement par d’autres qui s'estiment injustement jugés.
(avec AFP)
 

Le pape exhorte les prêtres à se détacher des biens matériels
20/11/15 - 17 H 22

Repost 0
Published by Paroisse Saint Joseph de Villeneuve - dans actualité - débat
commenter cet article
23 novembre 2015 1 23 /11 /novembre /2015 21:07

Pour le cardinal Barbarin, l’annulation de la Fête des lumières est « raisonnable »


Lors d’une conférence de presse, le maire et le préfet de Lyon ont annoncé jeudi 19 novembre 2015 que la Fête des Lumières, célébrée chaque année le 8 décembre, ne pourrait se dérouler pour des raisons de sécurité.
19/11/15 - 17 H 06

Annulation de la Fête des lumières

La fête des lumières à Lyon (ici le 8 décembre 2014) n’aura pas lieu cette année.
Avec cet article


Le diocèse de Lyon délocalise la fête des lumières en Irak


Lors d’une conférence de presse, le maire et le préfet de Lyon ont annoncé jeudi 19 novembre 2015 que la Fête des Lumières ne pourrait se dérouler comme à l’habitude pour des raisons de sécurité.


« C’est une décision que nous devinons mûrement réfléchie et difficile à prendre. Il s’agit certainement d’un choix prudent, raisonnable et sage », a réagi dans la foulée le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, dans un communiqué diffusé par le diocèse.
« Nous regretterons l’absence de ces illuminations dont le caractère populaire n’avait pas
effacé les origines et dont le succès avait même enrichi la tradition », écrit-il aussi.


Ferveur spéciale


En ce 8 décembre 2015, le cardinal Barbarin appelle donc les catholiques du diocèse à « célébrer la fête de l’Immaculée Conception avec une ferveur spéciale, en priant pour la paix et en invoquant la Miséricorde de Dieu sur notre pays et sur notre ville », et à se mobiliser pour la diffusion des « milliers de lumignons » prévus par la municipalité.
« Nous prierons la Vierge pour qu’elle nous épargne des lèpres modernes de l’idéologie, de la peur et de la guerre », souligne-t-il.


Les messes prévues le 8 décembre sont maintenues, sauf avis contraire des services de sécurité. Les curés des paroisses concernées se rencontreront prochainement pour savoir ce qu’il est possible de maintenir ou de proposer, étant donné l’état d’urgence.


Le ciment de notre société


Malgré la baisse probable d’affluence, les « missionnaires du 8 » sont invités « à rester disponibles à ceux qui viendront découvrir nos églises et à redoubler dans leurs efforts de prière ».
« Quant aux processions du 8 décembre, nous espérons qu’elles pourront avoir lieu, mais nous attendons l’autorisation des services de police. Quelle que soit leur décision, nous suivrons leurs conseils », conclut l’archevêque de Lyon, disant son souhait que cette journée « reste une fête et nous donne de redécouvrir ce qui fait le ciment de notre société ».


A-B.H.


Le diocèse de Lyon délocalise la fête des lumières en Irak
19/11/15 - 17 H 06

 

Repost 0
Published by Paroisse Saint Joseph de Villeneuve - dans actualité - débat
commenter cet article
23 novembre 2015 1 23 /11 /novembre /2015 20:53
COP21- La conférence Mondiale sur le climat,30 nov-11déc 2015

La COP21, qu'est-ce que c'est ?

La COP21, également appelée Conférence Paris Climat 2015, constitue la 21e Conférence des parties (COP) de la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques.

Elle se tiendra du 30 novembre au 11 décembre 2015 au Bourget (Seine-Saint-Denis). Elle va rassembler des représentants de 195 pays pour négocier en vue d’un accord ambitieux sur le climat.

L’enjeu est de limiter la hausse du réchauffement climatique à 2° alors que les modes de vie, de production et de consommation actuels le ferait grimper de 4 à 5°.

40.000 participants du monde politique et de la société civile vont porter leur voix.

Les deux spécificités de cette COP

  • Elle inclut les gouvernements de tous les pays, du Nord comme du Sud, développés comme émergents ou en voie de développement;
  • Elle reconnaît l’importance de la mobilisation de la société civile pour initier un mouvement positif.

La voix des responsables religieux et des croyants est, en ce sens, essentielle pour porter des valeurs d’universalité de la famille humaine et de solidarité vis-à-vis des personnes impactées par les effets du changement climatique.

Repères historiques

1992 : Sommet de la Terre à Rio (Brésil). La communauté internationale s’engage sur le sujet climatique avec l’adoption d’une Convention climat et définit en son sein un principe de précaution, un principe de droit au développement et le principe des responsabilités communes mais différenciées selon les pays.

1997 : Protocole de Kyoto (Japon) sur les changements climatiques. 156 chefs d’Etat se fixent des objectifs de réduction ou limitation de leurs émissions de gaz à effet de serre. En 2005, il entre en vigueur après la ratification de 55 pays seulement.

Mars 2013 : Messe d’inauguration du pontificat du Pape François. Il lance un appel à être « gardiens de la création, du dessein de Dieu inscrit dans la nature, gardiens de l’autre, de l’environnement ».

18 juin 2015 : Parution de l’encyclique du Pape François sur l’écologie humaine : Laudato Si.

Repères chiffrés

Selon le Conseil norvégien pour les réfugiés, le monde enregistre 3 fois plus de personnes déplacées pour des raisons climatiques que pour des raisons de conflits armés.

Le programme des Nations Unies estime qu’il y aura 50 millions de réfugiés climatiques en Afrique en 2060.

Si la Terre entière vivait comme la France, 2,5 planètes Terre seraient nécessaires pour les 7 milliards de terriens. Si les 7 milliards d’habitants vivaient comme l’on vit actuellement au Bangladesh, Inde et Ouganda, 1 seule Terre serait suffisante en ressources pour tous ses habitants. La palme revient aux Etats-Unis, avec 4,1 planètes Terre nécessaires et plus de 5 pour les Emirats arabes unis.

Repost 0
Published by Paroisse Saint Joseph de Villeneuve - dans actualité - débat
commenter cet article

Informations, Agenda et Documents 

de la Paroisse Saint Joseph de Villeneuve

Rechercher

Prêtres, j'ai besoin de vous...

 

                       

                       DON EN LIGNE