Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 novembre 2015 7 15 /11 /novembre /2015 00:19
Le mal n'aura pas le dernier mot

      " Dans sa capitale, notre pays a été touché par une série d’attentats d’une barbarie inégalée. Avec les catholiques de France, j’exprime ma profonde douleur devant cette extrême violence qui a retiré la vie à tant de personnes et blessé tant d’autres.

      Mes pensées et mes prières vont aux victimes, à leurs proches, aux forces de l’ordre, aux soignants et à nos gouvernants sur lesquels pèse une lourde responsabilité. En ces heures difficiles nous leur faisons confiance.

     J’invite les catholiques de France, ce dimanche tout spécialement, par leur prière, leurs paroles et leurs actes à être artisans de paix, d’unité et témoins de l’Espérance.

Nous le savons, le mal n’aura pas le dernier mot. "

                                                       Mgr Georges Pontier
                                                       Président de la Conférence des évêques de France

 

    " (...) Face à la violence des hommes, puissions-nous recevoir la grâce d’un cœur ferme et sans haine.
     Que la modération, la tempérance et la maîtrise dont tous ont fait preuve jusqu’à présent se confirment dans les semaines et les mois qui viennent ; que personne ne se laisse aller à l’affolement ou à la haine.
    Demandons la grâce d’être des artisans de paix. Nous ne devons jamais désespérer de la paix, si on construit la justice.


                                                      Cardinal André Vingt-Trois,
                                                      archevêque de Paris

Le mal n'aura pas le dernier mot
Bougies devant le Bataclan /PASCAL ROSSIGNOL/REUTERS

Bougies devant le Bataclan /PASCAL ROSSIGNOL/REUTERS

Repost 0
Published by Paroisse Saint Joseph de Villeneuve - dans actualité - débat
commenter cet article
14 novembre 2015 6 14 /11 /novembre /2015 10:58

         

          Suite  aux  événements qui ont ensanglanté notre pays à Paris, l'Eglise Catholique St Joseph de Villeneuve, tient à manifester sa profonde émotion et sa compassion envers toutes les victimes et les familles.

         Elle souhaite également que les chrétiens évitent de tomber dans l'amalgame facile quant aux fidèles du culte musulman.

           Dimanche, de 12h30  à 12h35, les cloches de toutes les églises de la paroisse St Joseph de Villeneuve sonneront à la volée pour nous associer au deuil national. Cela concerne toutes les églises de Villeneuve, La Sauvetat sur Lède, Le Lédat, Bias, Pujols et Ste Colombe.

                                                                                

                                                                                    + Père Richard, curé

                                                                                  

                                  

Repost 0
Published by Paroisse Saint Joseph de Villeneuve - dans actualité - débat
commenter cet article
8 novembre 2015 7 08 /11 /novembre /2015 22:41
MISSEL des dimanches 2016
Repost 0
Published by Paroisse Saint Joseph de Villeneuve - dans actualité - débat
commenter cet article
10 octobre 2015 6 10 /10 /octobre /2015 19:53

    L’Evangile (Mc 9, 30-37) nous présente Jésus posant une question apparemment indiscrète à ses disciples : «De quoi discutiez-vous en chemin ?» (Mc 9, 33) Une question qu’il pourrait nous poser aujourd’hui à nous aussi : De quoi parlez-vous chaque jour ? Quelles sont vos aspirations ? «Ils se taisaient, dit l’Evangile, car, en chemin, ils avaient discuté entre eux pour savoir qui était le plus grand.» Les disciples avaient honte de dire à Jésus ce dont ils parlaient. Chez les disciples d’hier, comme en nous aujourd’hui, peut se retrouver la même discussion : Qui est le plus important ? (…)

 

    Qui est le plus important ? Une question qui nous accompagnera tout au long de la vie et, à ses différentes étapes, nous serons confrontés au défi d’y répondre. Nous ne pouvons pas échapper à cette question gravée dans le cœur. Je me rappelle avoir entendu plus d’une fois, au cours de réunions de famille, demander aux enfants : qui aimes-tu le plus ? papa ou maman ? C’est comme vous demander : qui est le plus important pour vous ? Cette question est-elle seulement un simple jeu d’enfants ? L’histoire de l’humanité a été marquée par la manière de répondre à cette question. (…)

    Qui est le plus important ? Jésus est simple dans sa réponse : «Si quelqu’un veut être le premier, qu’il soit le dernier de tous et le serviteur de tous.» Si quelqu’un veut être grand, qu’il serve, qu’il ne se serve pas.

    Voilà le grand paradoxe de Jésus. Les disciples discutaient de celui qui occuperait la place la  plus importante, celui qui serait choisi comme le privilégié, qui serait exempté de la loi commune, de la norme générale, pour se faire remarquer dans une soif de supériorité sur les autres. Celui qui gravirait les échelons le plus rapidement pour occuper les charges qui confèreraient certains avantages. Jésus perturbe leur logique en leur disant simplement que la vie authentique se vit à travers l’engage-ment concret pour le prochain.

  L’invitation au service possède une particularité à laquelle nous devons être attentifs. Servir signifie, en grande partie, prendre soin de la fragilité. Prendre soin des membres fragiles de nos familles, de notre société, de notre peuple. Ce sont les visages souffrants, les personnes sans protection et angoissées que Jésus propose de regarder et invite concrètement à aimer. Amour qui se transforme en actions et en décisions. Amour qui se manifeste à travers les diverses tâches qu’en tant que citoyens, nous sommes invités à accomplir. Les personnes en chair et en os, avec leur vie, leur histoire et spécialement leur fragilité, sont celles que nous sommes invités par Jésus à défendre, à protéger, à servir. En effet, être chrétien implique servir la dignité de vos frères, lutter pour la dignité de vos frères et vivre pour la dignité de vos frères. C’est pourquoi le chrétien est toujours invité à laisser de côté, ses aspirations, ses envies, ses désirs de toute-puissance, en voyant concrètement les plus fragiles.

 

   Il y a un «service qui sert les autres» ; mais nous devons nous prémunir contre l’autre service, contre la tentation du «service» qui «se » sert des autres. Il y a une façon d’exercer le service qui vise comme intérêt le bénéfice des «miens», au nom de ce qui est «nôtre». Ce service laisse toujours les «tiens» dehors, en générant une dynamique d’exclusion.

   Nous sommes tous appelés par vocation chrétienne au service qui sert et à nous aider mutuellement à ne pas tomber dans les tentations du «service qui se sert». Nous sommes tous invités, stimulés par Jésus, à nous prendre en charge les uns les autres par amour. Et cela, sans regarder de côté pour voir ce que le voisin fait ou a manqué de faire. (…)

   Cette prise en charge mutuelle par amour ne vise pas à asservir, au contraire, elle met le frère au centre de la question : le service vise toujours le visage du frère, il touche sa chair, il sent sa proximité et même dans certains cas, la «souffre» et cherche sa promotion. Voilà pourquoi le service n’est jamais idéologique, puisqu’il ne sert pas les idées, mais les personnes. (…)

 

   N’oublions pas la Bonne Nouvelle d’aujourd’hui : l’importance d’un peuple, d’une nation, l’importance d’une personne se fonde toujours sur la façon dont elle sert la fragilité de ses frères. Et en cela, nous trouvons l’un des fruits d’une vraie humanité.

 

   Car, chers frères et soeurs, la vie de celui qui ne vit pas pour servir ne vaut pas la peine d’être vécue.

 

 Extrait de l'homélie du Pape François

Place de la Révolution, La Havane, Cuba

        Dimanche 20 septembre 2015

Repost 0
Published by Paroisse Saint Joseph de Villeneuve - dans actualité - débat
commenter cet article
10 octobre 2015 6 10 /10 /octobre /2015 19:28
Accueillir les réfugiés
Repost 0
Published by Paroisse Saint Joseph de Villeneuve - dans actualité - débat
commenter cet article
30 septembre 2015 3 30 /09 /septembre /2015 22:30
Pax Christi
Repost 0
Published by Paroisse Saint Joseph de Villeneuve - dans actualité - débat
commenter cet article
26 septembre 2015 6 26 /09 /septembre /2015 19:42
Accueil des migrants: tous appelés à agir

    Le Conseil permanent de la Conférence des évêques de France reçoit avec joie et relaie l’appel du Pape François à l’accueil de familles de migrants. Cet appel nous stimule tous et nous invite à continuer, voire à accroître nos actions vis-à-vis des réfugiés.

   L’invitation du Pape François rappelle à tous que l’ampleur de l’afflux de réfugiés en Europe est inédite et durable.

  Depuis de nombreuses années, des diocèses, des paroisses, des communautés religieuses, des monastères, des sanctuaires et des associations œuvrent déjà auprès des réfugiés. Cette expérience acquise met en lumière les besoins de compétences spécifiques, de moyens et de temps nécessaires pour la mise en place d’un véritable accueil et d’un accompagnement digne.

  Depuis longtemps déjà, l’accueil des migrants est rendu très difficile par manque de moyens. Les obstacles et les lenteurs d’ordre administratif sont nombreux, l’accès au logement et au travail est très difficile.

  Ainsi, pour entrer dans cette nécessaire nouvelle dynamique, la question des moyens doit être reposée à frais nouveaux. C’est l’économie même de notre société qui est remise en cause. Les schémas actuels, inadaptés, doivent être révisés.

  C’est pourquoi, le seul appel à l’initiative privée ne saura suffire à résoudre la question des migrants. Il est nécessaire de s’engager dans des actions en véritable partenariat impliquant les forces vives de notre communauté nationale : Etat, collectivités locales, associations…

  Comme il a déjà pu le faire, le Conseil Permanent rappelle par ailleurs l’importance de se préoccuper des causes de ces migrations. La communauté internationale, l’Europe, les gouvernements, ne peuvent ignorer la situation politique et économique des pays d’origine ou encore le rôle des filières qui exploitent la misère humaine.

  Par son appel enfin, le Pape François nous invite à changer notre regard et notre discours sur les migrants. Il nous faut cesser de considérer ces personnes comme des agresseurs dont on doit avoir peur. Migrants économiques ou politiques, il n’est pas acceptable de faire un tri qui viserait à en accueillir certains seulement.

  Ces personnes ne viennent pas dans un esprit de conquête mais de fuite et de survie.

 

  Tous peuvent participer à l’action commune, nous invitons chacun à s’engager à sa mesure.

 

Mgr Georges PONTIER, Archevêque de Marseille, président de la CEF

Mgr Pierre-Marie CARRÉ, Archevêque de Montpellier, vice-président de la CEF
Mgr Pascal DELANNOY, Évêque de Saint-Denis, vice-président de la CEF
Cardinal André VINGT-TROIS, Archevêque de Paris
Mgr Jean-Claude BOULANGER, Évêque de Bayeux et Lisieux
Mgr François FONLUPT, Évêque de Rodez
Mgr Hubert HERBRETEAU, Évêque d’Agen
Mgr Jean-Paul JAMES, Évêque de Nantes
Mgr Stanislas LALANNE, Évêque de Pontoise
Mgr Benoît RIVIÈRE, Évêque d’Autun, Chalon et Mâcon

Repost 0
Published by Paroisse Saint Joseph de Villeneuve - dans actualité - débat
commenter cet article

Informations, Agenda et Documents 

de la Paroisse Saint Joseph de Villeneuve

Rechercher

Denier de l'Eglise

 

                       

                       DON EN LIGNE