Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 juillet 2020 5 03 /07 /juillet /2020 20:41

 

      Pour faire suite au message vous informant de la Messe à la Grotte le 15 juillet 2020, veuillez trouver ci-desous une lettre de Monseigneur Hubert Herbreteau vous invitant à venir vivre, pour ceux qui le peuvent, un temps de prière.
 
N'hésitez pas à consulter le lien : https://www.pelerinagesdiocese47.fr/
 
Pour ceux qui feront cette démarche, nous invitons vivement les messieurs à porter le polo de l'Hospitalité d'Agen le jour de la messe à la Grotte afin de manifester notre présence pour tous ceux qui nous verrons à distance devant leur poste de télévision.
 

Chers diocésains, chers pèlerins de Lourdes,

 

En juillet, nous ne pouvons pas vivre le pèlerinage diocésain à Lourdes comme nous en avons l’habitude chaque année.

 

Même si l’épidémie du coronavirus semble stoppée, les sanctuaires restent soumis à des contraintes sanitaires importantes. Les pèlerinages diocésains ont donc tous été annulés.

 

L’équipe diocésaine des pèlerinages et les membres de l’hospitalité Notre-Dame de Lourdes ont décidé cependant de proposer à un nombre restreint de personnes quelques jours à Lourdes (du 14 au 17 juillet).

 

Je suis heureux de participer à ce court séjour à Lourdes et de pouvoir présider la messe le 15 juillet, à la Grotte. Nous prierons pour vous : personnes âgées, handicapées ou malades, accompagnateurs hospitaliers et soignants, jeunes du camp. Nous avons prévu aussi de faire le chemin de croix dans la montagne et de prier à Saint-Frai en communion avec vous tous.

 

Que l’espérance habite le cœur de chacun d’entre nous ! En ce temps d’épreuve, nous avons besoin de réconfort, de soutien amical. Nous penserons très fort à vous.

 

Mettons-nous sous la protection de la Vierge Marie ! Qu’elle nous conduise au Christ, notre espérance !

 

+ Hubert Herbreteau, votre évêque

Partager cet article
Repost0
28 juin 2020 7 28 /06 /juin /2020 20:34

 

Cliquez sur l' affiche ci-dessous

pour accéder à plus de renseignements

Cette information est envoyée par le service des pèlerinages qui en raison de la crise sanitaire n'a pas pu proposer un pèlerinage diocésain à Lourdes.

 Le service fournit les renseignements en sa possession afin de faciliter la recherche de logements ou de moyens de transports . Pour cela, si vous êtes intéressé, contactez le par mail.

 Chaque personne vient à titre individuel, sous sa propre responsabilité et réglera ses frais directement aux prestataires ( logement, restauration, participation essence lors d'un covoiturage etc.)

 Nous pouvons vivre notre pèlerinage différemment!

 

Service diocésain des pèlerinages

Séminaire Jules Mascaron

3 Rue Lamoignon

47240 Bon Encontre

05.53.96.93.51 (bureaux fermés jusqu'à nouvel ordre)

 

 

Partager cet article
Repost0
25 juin 2020 4 25 /06 /juin /2020 06:02

 

 

 

Pendant le confinement, chaque dimanche, notre Église a continué sa mission. Inventive, elle a gardé le contact. À distance, nous avons prié, pris soin des plus fragiles, célébré.
Pour redémarrer ensemble aujourd'hui, donnons à notre Église les ressources qui lui ont manqué.

 

Célébrations et activités supprimées :
la vie ordinaire des paroisses a été arrêtée,
leurs ressources se sont taries.
Mais, déjà, elles amorcent un nouvel élan.
Aidons nos paroisses à reprendre toutes leurs missions : donnons-leur les ressources qui leur ont manqué.

 

Confinés, nous avons vécu en Église sans se rassembler pour célébrer, sans pouvoir rayonner pleinement de la joie de Pâques :
donnons aujourd’hui à l’Église les ressources qu’elle a perdues pour qu’elle puisse traduire en actes le souffle de la Pentecôte.

 

 

Ci-dessous, le lien "Je soutiens mon Église" vers la page du site de la Conférence des évêques de France (CEF).

Cet outil sécurisé vous permet de faire votre don en mentionnant :

- votre diocèse : AGEN -

- votre paroisse : Saint Joseph de Villeneuve

- vos coordonnées pour recevoir le reçu fiscal

 

Merci à vous.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
24 juin 2020 3 24 /06 /juin /2020 09:41

 

Partager cet article
Repost0
22 juin 2020 1 22 /06 /juin /2020 06:02

 

L'ACAT MOBILISE LES CHRÉTIENS

LE SAMEDI 27 JUIN

 

(Page sans titre) | Service diocésain de la Communication

Nuit mondiale de prières

 

 

À l’occasion de la "Journée internationale de soutien aux victimes de la torture" (26 juin), l’ACAT (Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture et de la peine de mort) mobilise les chrétiens de tous les continents dans une cinquantaine de pays. Cette dimension universelle, nous la vivrons ensemble, à Agen, au cours d’une célébration œcuménique à l’église Saint Phébade (rue Montaigne), le samedi 27 juin de 20 h à 21 h 30.

 

 

En cette année 2020, l’ACAT a retenu pour thème Le cri de Job :

 

 

«  Où donc est passée mon espérance ? » Job 17 (15)

 

 

Le cri de Job, homme accablé, qui use ses dernières forces à crier sa détresse, nous touche. Dans son réquisitoire contre son créateur qui, crie-t-il, l’opprime, se glisse une profession de foi étonnante, magnifique : au plus profond de son malheur, il reste parfaitement croyant, fidèle à son Dieu.

 

 

Au cœur des ténèbres, il est bon de penser à l’aube qui va poindre. On peut s’ouvrir à l’espérance en devenant par la prière et le recueillement "veilleur" en communion avec ceux qui sont entre les mains des bourreaux et avec les bourreaux eux-mêmes.

 

 

Chacun est invité à participer à la célébration qui se déroulera à :

 

 

l’Église Saint-Phébade, rue Montaigne à AGEN

le samedi 27 juin 2020 de 20 h à 21 h 30

 

 

Elle sera présidée par Mgr Herbreteau, évêque d’Agen, avec le Père Nicolas Richer, curé de la paroisse Ste Foy. L’homélie sera prononcée par Madame Céline Bulourde, pasteure de l’Église protestante unie d’Agen.

 

 

NB : les dispositions propres à la situation sanitaire actuelle seront respectées.

 

 

Rejoignez la chaîne de prières : www.nuitdesveilleurs.com

 

Ci-dessous, lien vers la page du blog du diocèse :

Partager cet article
Repost0
17 juin 2020 3 17 /06 /juin /2020 07:26

 

Qu’est-ce que c’est ?

  • un pèlerinage marial,
  • intergénérationnel (11 à 91 ans),
  • pour l’évangélisation des collégiens,
  • une semaine pour partager, servir, recevoir.

Le principe : tout le monde est bienvenu entre 11 et 91 ans !

On recherche :

  • des collégiens (11-15 ans) pour pédaler en équipe de 8 (crise sanitaire oblige), jouer, prier, bref pour vivre une grande aventure ;
  • des lycéens "Staffs" (16-18 ans) pour monter et démonter le camp, animer des veillées, rendre des services à des sœurs ou des moines, bref pour découvrir qu’il y a plus de joie à donner qu’à recevoir ;
  • des animateurs (18-25 ans) pour encadrer les pédalants, ils sont 2 par équipe et reçoivent la responsabilité des plus jeunes ;
  • des "ABS" séminaristes, religieux et religieuses, prêtres pour pédaler avec les jeunes, prier et témoigner ;
  • des TTV (très très vaillants, 26-91 ans), ce sont les grands adultes qui s’occupent de la logistique : repas, sécurité, infirmerie, matériel, secrétariat… Ils se mettent au service de l’évangélisation des jeunes.

Cette année, le diocèse d’Agen s’allie au diocèse de Périgueux-Sarlat pour vivre son premier Pélé VTT ! La crise sanitaire nous oblige à nous adapter : pas de camp itinérant cette année. Mais nous terminerons quand même par une belle étape à Périgueux. Nous comptons sur votre présence pour accompagner les jeunes !

Les dates :

Pour les collégiens ce sera du samedi 22 au jeudi 27 août. 

Pour les staffs (=lycéens), animateurs, ABS et TTV le camp sera du 20 au 27 août.

Le prix :

> Collégiens & Staffs (=lycéens) : 110 €

> Animateurs, ABS, TTV : 25 € 

Si vous voulez rejoindre l’aventure, envoyez dès aujourd’hui un mail à Floriane sur pastorale.jeunes@diocese47.fr

 

 

Partager cet article
Repost0
9 juin 2020 2 09 /06 /juin /2020 20:44

Du 19 au 25 juin,
le CCFD- Terre Solidaire
vous emmène en voyage
dans « la caravane de l’engagement »
!


Le changement, question d’actualité au moment où la crise du covid 19 fait prendre conscience à tous de l’impérieuse nécessité de ne pas revenir « comme avant »
Le CCFD Terre Solidaire du Sud de la Nouvelle Aquitaine est-il acteur et moteur du changement ? Quels alliés a t’il ici ? Quels partenariats tisse t’il là bas pour cet objectif ?
Comment oeuvre-t ’il pour faire bouger nos attitudes et comportements individuels ? Comment oeuvre-t’il auprès des décideurs de notre territoire pour tendre vers une réelle transformation économique, écologique , sociale, pour une vraie solidarité internationale ?
En cliquant sur ce lien :

https://www.facebook.com/caravanedelengagementCCFDaquitaine/
vous découvrirez :
- des témoignages de bénévoles, vidéos sur nos actions, jeux, scénettes, visages de témoins, messages d’encouragements...
- nos animations variées autour de la souveraineté alimentaire, de l’autonomie semencière ,des objectifs de développement durable promus par l'ONU, de la protection de la planète, de la défense des pauvres des pays en voie de développement, du droit des femmes...
- nos domaines d’intervention dans les maisons familiales rurales, les collèges et lycées, dans les manifestations sportives, auprès des migrants, à travers le festival des solidarités et la campagne "alimenTerre", et avec nos partenaires venus d'ailleurs.
Construisons ensemble une société plus juste, plus écologique, plus fraternelle, prenons donc le parti de la solidarité internationale et embarquons nous dans cette caravane de l’engagement .Deux jeunes volontaires internationaux en service civique venus du Togo et du Niger sont en aquitaine depuis 6 mois.Faute de pouvoir se déplacer physiquement de villes en villages,ils ont préparé avec beaucoup d’enthousiasme cette « caravane virtuelle » qui est prévue le 22 juin pour notre département :embarquons nous !
Emmanuelle Guibert
présidente du CCFD TS 47

cc f d47@ccfd-terresolidaire.org et fb CCFD-Terre Solidaire lot et garonne

Partager cet article
Repost0
9 juin 2020 2 09 /06 /juin /2020 20:34

 

 

 

Une expérience humaine et spirituelle inoubliable pour les enfants âgés de 7 à 11 ans, du 6 au 8 juillet 2020, en journée, à Agen

Chers amis, Chers correspondants du Lot-et-Garonne, 

En 2020, la désormais renommée PEPS, Petite Ecole de Prière sous le Soleil, du lundi 6 juillet (9h) au mercredi 8 juillet (17h), aura finalement lieu à l’Institution Adèle de Trenquelléon (anciennement Ste Foy) à Agen, au 30 bis Boulevard Scaliger.  

LA PEPS 2020, co-organisée et co-animée par le Foyer ND de Lacépède et le service catéchèse du diocèse d'Agen, n'aura donc pas lieu physiquement au Foyer. 

Pour toutes les infos et contacts, cliquez ici. 

Bien à vous, 

Le Foyer  ND de Lacépède

PS : découvrez le pogramme réactualisé des retraites d'été au Foyer 

 

 

 
 
 
Partager cet article
Repost0
5 juin 2020 5 05 /06 /juin /2020 12:24

 

Nuit mondiale de prières

À l’occasion de la "Journée internationale de soutien aux victimes de la torture" (26 juin), l’ACAT (Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture et de la peine de mort) mobilise les chrétiens de tous les continents dans une cinquantaine de pays. Cette dimension universelle, nous la vivrons ensemble, à Agen, au cours d’une célébration œcuménique à l’église Saint Phébade (rue Montaigne), le samedi 27 juin de 20 h à 21 h 30.

 

 

En cette année 2020, l’ACAT a retenu pour thème Le cri de Job :

 

 

«  Où donc est passée mon espérance ? » Job 17 (15)

 

 

Le cri de Job, homme accablé, qui use ses dernières forces à crier sa détresse, nous touche. Dans son réquisitoire contre son créateur qui, crie-t-il, l’opprime, se glisse une profession de foi étonnante, magnifique : au plus profond de son malheur, il reste parfaitement croyant, fidèle à son Dieu.

 

 

Au cœur des ténèbres, il est bon de penser à l’aube qui va poindre. On peut s’ouvrir à l’espérance en devenant par la prière et le recueillement "veilleur" en communion avec ceux qui sont entre les mains des bourreaux et avec les bourreaux eux-mêmes.

 

 

Chacun est invité à participer à la célébration qui se déroulera à :

 

 

l’Église Saint-Phébade, rue Montaigne à AGEN

le samedi 27 juin 2020 de 20 h à 21 h 30

 

 

Elle sera présidée par Mgr Herbreteau, évêque d’Agen, avec le Père Nicolas Richer, curé de la paroisse Ste Foy. L’homélie sera prononcée par Madame Céline Bulourde, pasteure de l’Église protestante unie d’Agen.

 

 

NB : les dispositions propres à la situation sanitaire actuelle seront respectées.

 

 

Rejoignez la chaîne de prières : www.nuitdesveilleurs.com

 

Partager cet article
Repost0
30 mai 2020 6 30 /05 /mai /2020 13:40

Homélie de Mgr Hubert HERBRETEAU pour la messe chrismale

à la chapelle de l’évêché à Agen, le jeudi 28 mai 2020

 

Ac 22, 30 et 23, 6-11 ; Ps 15 ; Jn 17, 20-26

 

 

Chers amis,


À trois jours de la Pentecôte, il est bon de se demander ce que l’Esprit Saint fait au coeur des baptisés et des confirmés. Comme à toute célébration de Confirmation, il nous faut redécouvrir tout ce que l’Esprit Saint veut accomplir dans notre vie.
Ce que fait l’Esprit Saint en nous


• Dans l’Évangile, c’est Jésus qui parle le mieux de l’Esprit Saint. L’Esprit nous aide à accueillir la présence de Jésus ressuscité. Il nous aide à garder son commandement d’amour, source de vie et de joie. C’est aussi l’Esprit Saint qui nous donne de témoigner de notre foi « avec douceur et respect » comme nous y invite l’apôtre Pierre.


• L’Esprit Saint produit en nous des fruits, ou plutôt Le fruit, car il n’y en a qu’un aux multiples aspects : l’amour. « Le fruit de l’Esprit est amour » et ensuite arrive tout un cortège de vertus chrétiennes qui ne sont qu’autant d’expressions chrétiennes : « joie, paix, longanimité, serviabilité, bonté, confiance dans les autres, douceur, maîtrise de soi » (Ga 5, 22). Toutes ces vertus ne sont pas à penser isolément. Elles ne peuvent agir ou se développer qu’ensemble.


• À la Pentecôte, l’Esprit est décrit avec des images importantes pour notre vie chrétienne. Il est comme un « coup de vent violent ». L’Esprit Saint est celui qui vient balayer nos habitudes, notre paresse, nos « à quoi bon, on n’y changera rien à cette situation ! » Il nous donne un second souffle. Il est aussi décrit comme « un feu ». Le feu purifie, il brûle les déchets. Il vient brûler en nous ce qui est encombré et intoxiqué. C’est aussi le feu de l’enthousiasme, de la passion. Il rend débordant de joie pour annoncer la bonne nouvelle du Christ.


• Saint Paul le décrit comme « une poussée subite ». « Là où est l’Esprit, là est la liberté » (2 Co 3, 17). Seul l’homme libre peut établir avec les autres des relations vraies et justes. L’épisode des Actes des Apôtres que nous venons d’entendre l’illustre parfaitement. Paul est accusé comme le Christ et pourtant rien n’arrête son élan. La Parole de Dieu est annoncée malgré les attaques, les persécutions. Le Seigneur lui dit : «- Courage ! Le témoignage que tu m’as rendu à Jérusalem il faut que tu le rendes aussi à Rome. »


• L’Esprit nous renvoie à la communauté croyante. Surtout dans les périodes de crise, il est nécessaire de reconnaître la communion de l’Église. Les dons et les charismes de l’Esprit n’ont de sens que dans cette communion. Ils sont donnés pour le service, pour le bien commun. Ils sont des moyens au service de la communauté, au service de ceux qui vivent la foi et la charité vraie, en un mot qui vivent l’agapè. « Que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi. Qu’ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m’as envoyé. »


L’Esprit Saint dans le concile Vatican II
Dans Lumen Gentium n° 4 § 12, on trouve quelques beaux passages sur l’action de l’Esprit Saint dans l’Église.


• L’Esprit Saint habite dans l’Église et dans le cœur des fidèles comme dans un temple. Traditionnellement, on appelle l’Église : « Temple de l’Esprit », expression malheureusement moins employée que « Peuple de Dieu » ou « Corps du Christ ». Le cœur de l’Église et le cœur de chaque croyant sont comme un réservoir qui a la capacité de recueillir une source d’eau pure. Prenons le mot capacité dans un sens passif. Il s’agit de recevoir, de se rendre disponible à l’action souvent imprévisible de l’Esprit. Mais capacité, dans un sens actif, c’est l’aptitude, les qualités que l’on cultive, parce que tout croyant est « capable de Dieu » comme dit saint Augustin.
C’est en chacun des fidèles que l’Esprit prie, rend témoignage, se répand en charité fraternelle.


• L’Esprit Saint unifie le peuple de Dieu. Chaque croyant participe à l’unité du Père, du Fils et de l’Esprit. L’Esprit Saint unifie le cœur de chaque croyant. Du moins, c’est ce qu’il faut demander quotidiennement dans la prière comme le fait le psaume 85 : « Seigneur, unifie mon cœur, pour qu’il craigne ton nom. »


• L’Esprit Saint guide l’Église vers la vérité. « Par la vigueur de l’Évangile, il assure sa jeunesse, il la renouvelle sans cesse » dit le concile Vatican II. Cela me fait penser à ce que disait ce théologien du IIe siècle, Hermas, dans Le Pasteur : « L’Église est une vieille dame qui rajeunit. » Les nouveaux venus en christianisme, les nouveaux baptisés et confirmés, rajeunissent l’Église, la bousculent dans ces habitudes.


• Les fidèles consacrés par l’onction qui vient du Saint-Esprit ont « le sens de la foi, éveillé et soutenu par l’Esprit de vérité ». Ce sens de la foi est conduit par le Magistère de l’Église, éclairé par la Parole de Dieu et nourri par la vie sacramentelle. L’Esprit Saint distribue à chacun des charismes ; « des charismes des plus éclatants au plus simples, en vue du bien de tous » continue le Concile.


Ce qui veut dire que nous n’avons pas à nous comparer les uns les autres. Certains ont plus le charisme de l’intelligence de la foi et un savoir-faire pour transmettre la Bonne Nouvelle. D’autres ont le charisme de l’animation, de l’organisation. D’autres savent consoler, ont naturellement une attitude de compassion devant la détresse, une attention envers les plus démunis. D’autres ont la capacité de faire chanter, de faire prier un groupe.
Jean-Jacques Olier fondateur de la compagnie des prêtres de Saint-Sulpice, vouée à la formation des prêtres, disait des prêtres : « Ils doivent être totalement morts à tout intérêt propre, et n’avoir en eux que les intérêts de Dieu. Ils doivent être tellement zélés pour sa gloire qu’ils souhaitent ardemment qu’elle soit procurée par toutes les créatures que Dieu voudra, quelles qu’elles puissent être, sans entrer en jalousie lorsqu’ils voient que ce n’est point par eux, mais que c’est par d’autres qu’elle s’établit » (Traité des saints ordres, Gaume 1831, p. 427).


Baptême et confirmation
En ce temps liturgique entre l’Ascension et la Pentecôte, beaucoup de chrétiens font des neuvaines à l’Esprit Saint. C’est l’occasion de lire et méditer de belles catéchèses des Pères de l’Église. Je vous propose en conclusion un beau texte de Saint Cyrille de Jérusalem sur le lien entre Baptême et Confirmation.
Saint Cyrille de Jérusalem fait un lien entre l’eau et l’Esprit : « L’eau que je lui donnerai deviendra en lui source jaillissante pour la vie éternelle. C’est une eau toute nouvelle, vivante, et jaillissante, jaillissant pour ceux qui en sont dignes. Pour quelle raison le don de l’Esprit est-il appelé une « eau » ? C’est parce que l’eau est à la base de tout ; parce que l’eau descend du ciel sous forme de pluie ; parce qu’en tombant sous une seule forme, elle opère de façon multiforme. Elle est différente dans le palmier, différente dans la vigne, elle se fait toute à tous.
Elle n’a qu’une seule manière d’être, et elle n’est pas différente d’elle-même. La pluie ne se transforme pas quand elle descend ici ou là mais en s’adaptant à la constitution des êtres qui la reçoivent, elle produit en chacun ce qui lui convient. L’Esprit Saint agit ainsi. Il a beau être un, simple et indivisible, il distribue ses dons à chacun, selon sa volonté. »


Amen !


Mgr Hubert HERBRETEAU Chapelle de l’évêché à Agen, le jeudi 28 mai 2020

 

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0