Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mars 2022 3 30 /03 /mars /2022 08:12

 

Partager cet article
Repost0
30 mars 2022 3 30 /03 /mars /2022 06:34

 

Partager cet article
Repost0
29 mars 2022 2 29 /03 /mars /2022 19:16

 

Partager cet article
Repost0
25 mars 2022 5 25 /03 /mars /2022 13:15

 

Adam Jan Figel I Shutterstock / Nancy Bauer I Shutterstock
Adam Jan Figel I Shutterstock / Nancy Bauer I Shutterstock

Adam Jan Figel I Shutterstock / Nancy Bauer I Shutterstock

Aleteia - Mathilde de Robien - avec I.Media - publié le 20/03/2022

 

      Le pape François s'apprête à consacrer la Russie et l'Ukraine au Cœur Immaculé de Marie ce 25 mars. Qu'est-ce que cela signifie ? S'il s'agit de tout remettre entre les mains de la Vierge, cet acte n'engage-t-il pas aussi les croyants ?

 

     C'est un geste historique que s’apprête à poser le Saint Père le 25 mars 2022, jour de la fête de l’Annonciation. Alors que l’offensive russe sur le territoire ukrainien dure depuis 25 jours, le Pape va consacrer la Russie et l’Ukraine au Cœur Immaculé de Marie, et a invité tous les évêques et les prêtres du monde entier à s’unir à la consécration.

 

     Consacrer signifie « dédier à un but sacré ». Le terme revient très souvent dans le vocabulaire de l’Église que ce soit pour les lieux (églises), les personnes (religieux ou laïcs consacrés) et les objets liturgiques, ou encore, cœur de la foi chrétienne, pour la consécration eucharistique. Par dévotion, on peut aussi se consacrer personnellement (on parle alors de consécration votive) au Christ par Marie. Cette démarche personnelle s’est étendue dès le Moyen Âge à des villes, puis à des pays. Ainsi, Louis XIII a consacré la France à Marie en 1638, une démarche imitée ensuite par des évêques ou des papes, pour des pays et lieux définis, voire pour le monde entier. La première consécration du monde au Cœur Immaculé de Marie est faite par Pie XII, pendant la deuxième guerre mondiale, le 31 octobre 1942.

 

Ces pays déjà consacrés au Cœur Immaculé de Marie

       De nombreux pays ont déjà été consacrés au Cœur Immaculé de Marie. Les évêques portugais ont consacré le Portugal le 13 mai 1931. La Pologne fut consacrée en 1946 et l’Australie en 1948. Plus récemment, le Congo s’est consacré au Cœur Immaculé de Marie le 4 février 2017, en présence du cardinal Parolin, secrétaire d’État du Saint-Siège. Le 18 février 2017, l’Angleterre et le Pays de Galles ont été consacrés par le cardinal Vincent Nichols, archevêque de Westminster. Quelques mois plus tard, les évêques d’Écosse ont eux aussi consacré leur pays au Cœur Immaculé de Marie, le 3 septembre 2017. Il y a deux ans, le 25 mars 2020, au début de la pandémie de Covid-19, 24 pays ont été consacrés au Cœur Immaculé de Marie et au Sacré-Cœur de Jésus à Fatima pour invoquer la protection du Seigneur et de la Vierge Marie face à l’épidémie. Les pays consacrés (ou qui renouvelaient leur consécration) étaient les suivants: Albanie, Bolivie, Colombie, Costa Rica, Cuba, Espagne, Guatemala, Hongrie, Inde, Kenya, Mexique, Moldavie, Nicaragua, Panama, Paraguay, Pérou, Pologne, Portugal, République dominicaine, Roumanie, Slovaquie et Timor oriental.

 

À Jésus par Marie

      Cependant, comment consacrer un pays tout entier alors que ses habitants ne sont pas tous croyants ? La consécration d’un pays est bien une consécration votive : ce n’est pas une consécration formelle (qui requiert le consentement), mais une intercession pour le pays. Dans son exhortation apostolique Reconciliatio et poenitentia, Jean Paul II expliquait la démarche : « C’est entre les mains de cette Mère, c’est à son Cœur immaculé – auquel nous avons confié plusieurs fois l’humanité entière perturbée par le péché et déchirée par tant de tensions et de conflits – que je remets spécialement cette intention : que par son intercession, l’humanité découvre et parcoure le chemin de la pénitence, l’unique chemin capable de la conduire à une totale réconciliation ! ». Un acte de consécration s’adresse en réalité à Dieu le Père, par l’intercession de la Vierge Marie. Cela implique, comme le souligne Jean Paul II, d’être soutenu par un chemin de conversion.

 

Partager cet article
Repost0
24 mars 2022 4 24 /03 /mars /2022 19:26
25 MARS, JOUR DE L'ANNONCIATION

L’Annonciation à la Vierge Marie est d’abord la fête de l’Incarnation puisque Dieu commence en Marie sa vie humaine qui conduira Jésus jusqu’à la Croix et la Résurrection, jusqu’à la Gloire de Dieu.
Elle est célébrée par les catholiques le 25 mars. Lorsque le 25 mars tombe au moment de la 
Semaine Sainte, elle est célébrée le lundi qui suit l’Octave de Pâques.

25 MARS, JOUR DE L'ANNONCIATION

L’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille, une vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie. L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. » À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation. L’ange lui  dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu.
Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus.
Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ;

 

il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. » Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire, puisque je suis vierge ? »

 

L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, et il sera appelé Fils de Dieu.
Et voici qu’Élisabeth, ta cousine, a conçu, elle aussi, un fils dans sa vieillesse et elle en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait : ‘la femme stérile’.
Car rien n’est impossible à Dieu. »

 

Marie dit alors :

" Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole. "

Alors l’ange la quitta.

 

Dans la scène biblique de l’Annonciation, Dieu propose et attend une réponse.
Ce sera « Qu’il me soit fait selon ta parole. »
Marie devient la Mère de Dieu et du Sauveur avant de devenir, au pied de la croix, la Mère de l’Église.

Partager cet article
Repost0
23 mars 2022 3 23 /03 /mars /2022 13:31
Consécration de la Russie et de l'Ukraine : le Pape invite les évêques à s'unir à lui

18 mars 2022 - News Vatican


Consécration de la Russie et de l'Ukraine: le Pape invite les évêques à s'unir à lui


    La prière de la consécration au Cœur Immaculé de la Vierge sera prononcée par le Pape le vendredi 25 mars dans la basilique Saint-Pierre. L'acte sera réalisé en communion avec les Églises de tous les continents.


     « Le Pape François a invité les évêques du monde entier et leurs prêtres à se joindre à lui pour prier pour la paix et pour consacrer et confier la Russie et l'Ukraine au Cœur Immaculé de Marie. » C’est ce qui a été confirmé ce vendredi 18 mars par le directeur de la salle de presse du Saint-Siège, Matteo Bruni, répondant aux questions des journalistes.
     Le Pape prononcera la prière le 25 mars prochain, fête de l'Annonciation, dans la basilique Saint-Pierre au cours de la célébration de la pénitence à 17 heures. Le même acte, le même jour, sera ainsiaccompli par tous les évêques du monde. Le cardinal Konrad Krajewski, aumônier du Pape, l'effectuera à Fatima en tant qu'envoyé du Pape.
    Déjà à l'angélus du 13 mars dernier, le Pape avait invité toute l'Église à prier : « Je demande à toutes les communautés diocésaines et religieuses de multiplier les moments de prière pour la paix ». Lors de l'audience générale du 23 février, il a appelé à une journée de prière et de jeûne pour la paix en Ukraine le mercredi des cendres, en disant : « Que la Reine de la Paix préserve le monde de la folie de la guerre ».


Les papes et la consécration au Cœur de Marie


     Lors de l'apparition du 13 juillet 1917 à Fatima, la Vierge avait demandé la consécration de la Russie à son Cœur Immaculé, déclarant que si cette demande n'était pas accordée, la Russie répandrait « ses erreurs dans le monde entier, favorisant les guerres et les persécutions de l'Église ». « Les bons, avait-elle ajouté, seront martyrisés, le Saint-Père aura beaucoup à souffrir, diverses nations seront détruites ».
Après les apparitions de Fatima, il y a eu divers actes de consécration au Cœur Immaculé de Marie : Pie XII, le 31 octobre 1942, a consacré le monde entier et le 7 juillet 1952, il a spécifiquement consacré la Russie au Cœur Immaculé de Marie par la Lettre Apostolique Sacro vergente anno, face à la situation difficile des chrétiens contraints de vivre dans un régime athée.
     Paul VI en 1964 et Jean-Paul II en 1981, 1982 et 1984 ont renouvelé cette consécration pour tout le genre humain. Le Pape polonais, se référant à la demande de la Vierge à Fatima, le 25 mars 1984 sur la place Saint-Pierre, en union spirituelle avec tous les évêques du monde, a confié au Cœur Immaculé de Marie tous les peuples et « de manière spéciale... les hommes et les nations qui ont particulièrement besoin de cette consécration ».
     En juin 2000, lorsque le Saint-Siège a révélé la troisième partie du secret de Fatima, l'archevêque Tarcisio Bertone, alors secrétaire de la congrégation pour la Doctrine de la Foi, a souligné que sœur Lucie avait personnellement confirmé que l'acte de consécration accompli par Jean-Paul II en 1984 correspondait à ce que la Vierge avait demandé.
     Le 25 mars prochain, le Pape François consacrera la Russie et l'Ukraine au Cœur Immaculé de Marie, en communion avec les évêques du monde entier.

 

 
Partager cet article
Repost0
19 mars 2022 6 19 /03 /mars /2022 07:53

 

Partager cet article
Repost0
8 mars 2022 2 08 /03 /mars /2022 13:04
Partager cet article
Repost0
3 mars 2022 4 03 /03 /mars /2022 07:21
 
Carême 2022 : «Ne nous lassons pas de faire le bien»
Photo d'illustration

Photo d'illustration

 

    Dans un message publié ce jeudi 24 février en vue du prochain temps de Carême, le Pape invite à semer le bien pour participer à la magnanimité de Dieu, car «le fruit accompli de notre vie et de nos actions est le ‘fruit pour la vie éternelle’». En ce temps de pandémie, le Saint-Père encourage à placer sa foi dans le Seigneur et, trouvant appui dans sa grâce, à renoncer au mal et à prendre le temps de pratiquer l’aumône avec joie.
 

Marie Duhamel – Cité du Vatican

 

 

       Actuellement, la cupidité et l'orgueil, le désir de posséder, d'accumuler et de consommer prévalent trop souvent, regrette François. Or, le Carême est un «temps propice de renouveau personnel et communautaire» qui conduit à la Pâques de Jésus-Christ mort et ressuscité ; un temps qui invite à la conversion «pour que la vie ait sa vérité et sa beauté non pas tant dans la possession que dans le don, non pas tant dans l’accumulation que dans la semence du bien et dans le partage». Dans son message pour le Carême 2022 qui s’appuie sur un extrait de la lettre de Saint Paul aux Galates (Gal 6, 9-10a), le Pape invite à ne pas se lasser de faire le bien, à semer sans perdre courage en vue d’une récolte.

 

S’unir à la féconde magnanimité de Dieu

    Pendant le Carême, les catholiques sont appelés à répondre au don de Dieu en accueillant sa Parole pour développer une docilité prête à son action, et à devenir «des collaborateurs de Dieu». Faire du bien n’est pas «un fardeau», mais «une grâce par laquelle le Créateur nous veut activement unis à sa féconde magnanimité». Si le premier fruit du bien semé se retrouve en nous-mêmes, assure François, l’on ne voit qu'une petite partie du fruit de ce que nous semons. D’ailleurs, le Pape souligne combien semer le bien pour les autres «libère de la logique étroite du gain personnel et confère à nos actions le large souffle de la gratuité, en nous insérant dans l'horizon merveilleux des desseins bienveillants de Dieu.» En outre, précise le Saint-Père, le fruit accompli de notre vie et de nos actions est le «fruit pour la vie éternelle» (Jn 4, 36). La véritable moisson est la moisson eschatologique. Jésus utilise l'image du grain qui meurt en terre et porte du fruit pour exprimer le mystère de sa mort et de sa résurrection ; une image que reprend saint Paul.

 

Placer son espérance dans le Seigneur

    Le Carême appelle à placer sa foi et son espérance dans le Seigneur, en effet, «face à l’amère déception de tant de rêves brisés, face à l'inquiétude devant les défis qui nous attendent, face au découragement dû à la pauvreté de nos moyens, la tentation est de se replier sur son propre égoïsme individualiste et de se réfugier dans l'indifférence aux souffrances des autres». Le Pape invite à ne pas se lasser de prier car nous avons besoin de Dieu. «Suffire à soi-même est une illusion dangereuse». Il répète qu’on ne se sauve pas seul, et que surtout personne n’est sauvé sans Dieu.

“«Si la pandémie nous a fait toucher du doigt notre fragilité personnelle et sociale, que ce Carême nous permette d'expérimenter le réconfort de la foi en Dieu sans laquelle nous ne pouvons pas tenir»”

    Outre la prière, le Pape invite à ne pas se lasser d’éliminer le mal, de demander pardon dans le sacrement de la pénitence et de la réconciliation, de lutter contre la concupiscence. Une des voies qui plonge l’homme dans le péché est le risque d’addiction aux médias numériques, précise-t-il. «Le Carême est un temps propice pour contrer ces écueils et cultiver plutôt une communication humaine plus intégrale».

 

Pratiquer une charité concrète

    François appelle également à poursuivre une charité concrète, de pratiquer «l’aumône avec joie», en prenant soin de ses proches, des frères et sœurs blessés sur le chemin de la vie. Il faut les rechercher et non les éviter ; appeler et non ignorer ceux qui veulent être entendus ; visiter et non abandonner ceux qui souffrent de la solitude. Le Pape invite à «prendre le temps d’aimer» les plus petits et les sans défense, les abandonnés et les méprisés, celui qui est victime de discrimination et de marginalisation.

 

“«Le jeûne prépare le terrain, la prière l’irrigue, la charité le féconde»”

 

    Dans son message de Carême, le Pape exhorte chacun à demander à Dieu «la patience constante du cultivateur pour ne pas renoncer à faire le bien, pas à pas». Que celui qui tombe tende la main au Père qui relève toujours. En ce temps de conversion, «trouvant appui dans la grâce de Dieu et dans la communion de l'Église», le Pape invite à semer le bien, sans perdre courage . «Avec le don de la persévérance, nous obtiendrons les biens promis pour notre propre salut et celui des autres». Il invite à s’unir au Christ et à goûter d’avance la joie du Royaume des Cieux.

 

   Le temps du Carême débute le 2 mars,

avec le Mercredi des Cendres.

 

À cette occasion, le Pape s'est rendu

 

à 16h30 à l'église Saint Anselme sur la colline de l'Aventin pour y présider la cérémonie pénitentielle,

 

puis à la Basilique Sainte Sabine à 17 heures afin de célébrer la messe des Cendres.

 

Partager cet article
Repost0
1 mars 2022 2 01 /03 /mars /2022 20:26

Prier pour l'Ukraine, 28 février 2022, © compte Twitter

Tweet du pape François

En ce mercredi des cendres, à l'appel du Pape et en communion avec nos frères en guerre,

 

nous jeûnerons, prierons et partagerons,

 

nous célébrerons la messe des cendres,

 

à 09h30 à Ste Jeanne de France (rue Crochepierre)

à 17h00 à Ste Catherine

à 19h30 à Eysses

 

Partager cet article
Repost0