Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 janvier 2020 4 30 /01 /janvier /2020 21:20

      Lorsque je récite « machinalement » le credo, en particulier lors des célébrations eucharistiques, ai-je bien conscience de ce que cela implique pour moi et pour moi au sein de la communauté des chrétiens ?

        Dire « je crois en Dieu … » c’est bien autre chose, une autre dimension que dire « je crois qu’il va pleuvoir ». Ce n’est pas « ça marche … ça ne marche pas » je ne suis pas un clignotant ! C’est une parole, un acte qui engage toute ma personne. C’est reprendre Saint Luc 9/62 « Quiconque met la main à la charrue, puis regarde en arrière, n’est pas fait pour le royaume de Dieu. »  

       Dire « je crois en Dieu … » c’est accepter que Dieu vienne à ma rencontre, m’appelle par mon prénom comme Adam et Eve, comme Marie celle qui a dit « oui », comme Marie de Magdala, Saint Jean 20/15-16 : Jésus lui dit : « Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? » Le prenant pour le jardinier, elle lui répond : « Si c’est toi qui l’as emporté, dis-moi où tu l’as déposé, et moi, j’irai le prendre. » Jésus lui dit alors : « Marie ! » S’étant retournée, elle lui dit en hébreu : « Rabbouni ! », c’est-à-dire : Maître. » afin de m’ouvrir les yeux à sa réalité et me mettre en route pour l’annonce de la Bonne nouvelle

         Dire « je crois en Dieu … » c’est dire « je crois en Jésus Christ » Dieu en humanité par le « oui » de Marie. C’est accepter que ce Jésus vienne à moi, comme pour les disciples d’Emmaüs, dans les moments où je suis perdu, je ne comprends plus rien. C’est me laisser expliquer par jésus, Fils de Dieu et Dieu fait homme, que mon histoire est liée à la sienne depuis le commencement, Saint Luc 8/ 20-21 : On lui fit savoir : « Ta mère et tes frères sont là dehors, qui veulent te voir. » Il leur répondit : « Ma mère et mes frères sont ceux qui écoutent la parole de Dieu et la mettent en pratique. » Ce faisant, je suis frère de Jésus Christ et donc je peux appeler Dieu « Père »

        Dire « je crois en Dieu … » c‘est donc croire que l’Esprit Saint, que je reconnais comme celui qui unit le Père et le Fils, me révèle l’humanité de Dieu en Jésus. Jésus rend visible le Père à mes yeux. Saint-Jean 1/1-2 : « Au commencement était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu. Il était au commencement auprès de Dieu. » et 1/18 : « Dieu, personne ne l’a jamais vu ; le Fils unique, lui qui est Dieu, lui qui est dans le sein du Père, c’est lui qui l’a fait connaître. »

         Dire « je crois en Dieu … » c’est être certain que Dieu a voulu, par son Fils Jésus, prendre toute notre humanité en commençant par venir au monde, non par magie mais par le « oui » d’une femme, d’une mère ; par le « oui » de Marie. C’est en commençant comme cela qu’il a voulu me révéler qui je suis : « En réalité, le mystère de l’homme ne s’éclaire vraiment que dans le mystère du Verbe incarné […] Le Christ, dans la révélation même du mystère du Père et de son amour, manifeste pleinement l’homme à lui-même et lui découvre la sublimité de sa vocation » Gaudium et Spes n°22

        Dire « je crois en Dieu … » c’est croire en l’Eglise, malgré et avec les faiblesses de ceux et celles qui l’animent. Croire en l’Eglise qui veut nous accompagner le long de la rivière sans fin jaillissante de l’amour de Dieu afin d’accéder à la source éternelle d’eau vive.

 

                                                                                            Frère Bernard.

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2015 5 30 /10 /octobre /2015 21:00
Fête de la Toussaint

"Heureux les pauvres dans l'Esprit"

(Apocalypse 7,2-14 - Matthieu 5,1-12)

Partager cet article
Repost0